Salam aleikoum,

Ce blog a pour but de dénoncer toutes les absurdités qui au nom de la religion pourrissent la vie de millions de croyants sur la planète. Il se veut un lieu de réflexion contre les dérives intégristes, le fanatisme, les archaïsmes, etc. Ne laissons pas les esprits fermés nous empêcher de penser par nous-mêmes. Il faut libérer l'Islam du carcan dans lequel il se trouve, et dont les Musulmans sont les premières victimes.
En Islam, les deux principales sources de législation sont le Coran et la Sunna (ou tradition du Prophète). Tout Musulman doit se baser sur ces sources officielles d'où sont tirées les lois, les règles, les interdictions et recommandations qui vont baliser sa vie. La Sunna a été rassemblée et classée dans plusieurs livres. Elle se compose en hadiths. On désigne par hadith les propos tenus par le Prophète Mohamed, et par extension, tous les évènements qui se sont passés sous ses yeux et qu'il a tacitement approuvés.

Certains hadiths sont très beaux, mais hélas d'autres sont très laids, et ceci même dans les recueils les plus authentiques écrits par Bukhari, Muslim et d'autres. Ne nous voilons pas la face : il est nécessaire de déclarer non valides ces hadiths qui mettent dans la bouche du Prophète des propos indignes ou ridicules. Il faut les abroger car on ne peut pas être Musulman et croire que le Prophète ait dit de telles choses.

#97 - Le Prophète explique comment cracher.

Anas bin Malik rapporte que le Prophète avait vu du crachat dans la direction de la Qibla (sur le mur de la mosquée), ce qu'il n'apprécia pas. Les signes de son dégoût étaient visibles sur son visage. Alors il se leva et gratta le crachat avec ses mains, puis il dit : "Lorsque vous vous levez pour la prière, vous parlez en privé à votre Seigneur et le Seigneur est entre vous et la Qibla, donc vous ne devez pas cracher en direction de la Qibla. Mais vous pouvez cracher sur votre gauche ou sous votre chaussure." Le Prophète prit alors le coin de son tapis, cracha dessus et le replia. Et il dit : "Ou bien vous pouvez faire comme ceci." (source)

#96 - Haîne des juifs, haîne des femmes.

Abu Huraira rapporte que le Prophète a dit : "S'il n'y avait pas eu les Banû Israël, la viande ne pourrirait pas ; et s'il n'y avait pas eu Ève, aucune femme ne trahirait son époux." (source)

#95 - Le Prophète autorisait le meurtre de femmes et d'enfants.

Sa'b bin Jaththama rapporte que le Prophète d'Allah (que la paix soit sur lui), quand on lui demandait si les femmes et les enfants polythéistes pouvaient être tués durant les raids nocturnes, disait : "Ils en font partie." (source)

#94 - Gare aux pets.

Abu Huraira rapporte que le Prophète a dit : "Lorsque l'un d'entre vous attend pour la prière, il est considéré comme priant réellement, et les anges disent : "Ô Allah, sois miséricordieux avec lui", sauf s'il quitte sa place ou s'il pète" (source).

#93 - La phobie des images.

'Aisha rapporte l'histoire suivante : "Le Prophète entra chez moi alors qu’il y avait un rideau avec des images d’animaux dans la maison. Alors son visage devint rouge de colère, il s’empara du rideau et le déchira. Puis il dit : "Ceux qui peignent ces images recevront le pire des châtiments le jour de la résurrection."" (source)

#92 - Le Prophète fait couper un voleur en rondelles.

Jabir ibn Abdullah rapporte qu'un voleur fut amené devant le Prophète (que la paix soit sur lui). Ce dernier dit : "Tuez-le." Les gens dirent : "Il a volé, Apôtre d'Allah !". Le Prophète dit alors : "Coupez-lui la main." On lui coupa alors la main droite. Il fut amené une seconde fois et le Prophète dit : "Tuez-le." Les gens dirent : "Il a volé, Apôtre d'Allah !" Le Prophète dit alors : "Coupez-lui le pied." Alors on lui coupa le pied gauche. Il fut amené une troisième fois et le Prophète dit : "Tuez-le." Les gens dirent : "Il a volé, Apôtre d'Allah !" Le Prophète dit alors : "Coupez-lui la main." (On lui coupa alors la main gauche.) Il fut amené une quatrième fois et le Prophète dit : "Tuez-le." Les gens dirent : "Il a volé, Apôtre d'Allah !". Alors le Prophète dit : "Coupez-lui le pied." Et on lui coupa le pied droit. Il fut amené une cinquième fois et le Prophète dit : "Tuez-le." Nous l'avons donc emmené pour le tuer. Puis nous l'avons traîné et jeté dans un puits et enfin nous avons jeté des pierres sur lui." (source)

#91 - Le Prophète ordonne un assassinat le jour de la prise de la Mecque.

Anas bin Malik raconte que le jour de la Conquête, le Prophète entra dans la Mecque avec un casque sur la tête. Quand il l'enleva, un homme vint et lui dit : "Ibn Khatal s'accroche aux rideaux de la Ka'ba !" Le prophète dit : "Tuez-le." (...) (source)

#90 - Laver la vaisselle avec de la terre !

Ibn Mughaffal rapporte que le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) (...) a dit : "Quand un chien lèche un ustensile, lavez-le à sept reprises et frottez-le avec de la terre la huitième fois." (source)

#89 - Le Prophète engendrait la terreur.

Abu Huraira rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "J'ai été envoyé avec les expressions les plus courtes portant les sens les plus larges, et j'ai été fait victorieux avec la terreur (semée dans les coeurs ennemis) (...)" (source)

#88 - Le Prophète méprisait la poésie.

Ibn Umar rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "Mieux vaut avoir le ventre rempli de pus que de poésie." (source)


Abu Nawas, poète arabo-persan du VIIIème siècle, persécuté par ses contemporains.

#87 - Adam mesurait plus de 10 mètres.

Abu Huraira rapporte que le Prophète a dit : "Allah a créé Adam avec une taille de 60 coudées (...) Les gens ont rapetissé depuis la création d'Adam." (source)

#86 - La peine de mort en Islam.

Abdullah (ibn Masûd) rapporte que le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) a dit : "Il n'est pas permis de prendre la vie d'un musulman ayant attesté (qu'il n'y a d'autre dieu que Dieu et que Mohamed est son messager) sauf dans trois cas : l'adultère, une vie pour une vie, et pour celui qui quitte sa religion (l'Islam) et abandonne la Communauté." (source, hadith similaire)


Décapitation d'une princesse saoudienne et de son amant.
Arabie Saoudite, 1977.

#85 - Autres différences entre le Coran d'Othman et celui d'Ibn Masûd.

Shaqiq rapporte qu'Abdullah a dit : "J'ai appris An-Naza'ir ; le Prophète la récitait deux fois dans chaque Raka." Alors Abdullah se leva et Alqama l'accompagna dans sa maison. Puis Alqama sortit, et nous lui posâmes des questions (à propos de ces sourates). Il dit : "Selon l'arrangement fait par Ibn Masûd, il y a vingt sourates entre le début du Mufassal (dernière section du Coran, commençant à la sourate 50) et sa fin avec les sourates commençant par "Ha Mim" (sourate 44) et "Sur quoi s'interrogent-ils entre eux ?" (sourate 78)" (source)


Bon alors où ai-je mis cette sourate...

#84 - Le Coran d'Ibn Masûd ne correspond pas à celui d'Othman.

1) Ibn Masûd disait connaître le Coran par coeur.
Abdullah bin Masûd disait : "Par Allah, le seul qui doive être adoré ! Il n'y a pas une seule sourate dans le Livre d'Allah dont j'ignore l'endroit où elle a été révélée ; et il n'y a pas un seul verset dans le Livre d'Allah que je ne connaisse pas." (source)

2) Ibn Masûd était reconnu par le Prophète comme l'un des meilleurs connaisseurs du Coran.
Masriq rapporte que 'Abdullah bin 'Amr mentionna Abdullah ibn Masûd et dit : "Je vais aimer cet homme à jamais, car j'ai entendu le Prophète dire à son propos : "Apprenez le Coran des quatre personnes suivantes : Abdullah ibn Masûd, Salim, Mu'adh et Ubai bin Ka'b."" (source)

3) Ibn Masûd récitait la sourate 92 différemment du Coran actuel.
Ibrahim rapporte que les compagnons d'Abdullah (Ibn Masûd) vinrent voir Abu Darda, (mais avant qu'ils arrivent à lui) il les trouva et leur demanda : "Qui parmi vous peut réciter (le Coran) comme Abdullah (ibn Masûd) ?" Ils répondirent : "Nous tous." Il demanda alors : "Qui parmi vous le connait par coeur ?" Ils montrèrent Alqama du doigt. Alors Abu Darda demanda à Alqama : "Comment as-tu entendu Abdullah ibn Masûd réciter la sourate Al-Layl (sourate 92) ?" Alqama récita : "Par le mâle et la femelle." Abu Ad-Darda dit : "J'atteste que j'ai entendu le Prophète la réciter ainsi, et ces gens veulent que je la récite ainsi : "Par ce qu'Il a créé, mâle et femelle" mais par Allah, je ne les suivrai pas !" (source)

Le Coran actuel contient "Par ce qu'Il a créé, mâle et femelle" et est donc différent de la version attestée par Ibn Masûd.


Un des premiers convertis à l'Islam, Abdullah Ibn Masûd (à droite), récite le Coran en face de la Kaaba, mais les polythéistes mecquois outragés par la nouvelle religion s'en prennent à lui physiquement.

#83 - Othman a laissé les versets abrogés dans le Coran.

Ibn Az-Zubair rapporte avoir dit à Othman : "Ce verset de la sourate al-Baqara "Ceux d'entre vous que la mort frappe et qui laissent des épouses..." (2:240) a été abrogé par un autre. Pourquoi l'inscris-tu (dans le Coran) ?" Othman répondit : "Laisse le (là où il est), ô fils de mon frère. Je ne déplacerai rien (du Coran) par rapport à sa position d'origine." (source)


Othman, troisième calife.

La question qui vient en lisant ce hadith authentique : où sont passés les versets abrogés ? Où est passé le verset de la lapidation (en supposant qu'il ait été abrogé) ? Où sont passés ceux de l'allaitement (abrogeant et abrogé) ?

#82 - Un verset relatif à l'allaitement supprimé du Coran.

Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) rapporte qu'il a été révélé dans le Saint Coran un verset selon lequel dix allaitements rendent le mariage illégal, puis ce verset a été abrogé et remplacé par cinq allaitements. Puis l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui) est mort et avant cela le verset était dans le Saint Coran (et récité par les musulmans). (source)


Le verset des 5 allaitements dont parle Aïcha est introuvable dans le Coran.

#81 - Des sourates oubliées de tous.

Abu Harb bin Abu al-Aswad a rapporté sur l'autorité de son père que Abu Musa al-Ash'ari avait convoqué les meilleurs connaisseurs du Coran de Bassora, et 300 récitateurs vinrent à lui. Il dit : "Vous êtes les meilleurs connaisseurs du Coran dans cette ville et parmi les meilleurs pour la récitation." Alors ils se mirent à lui réciter ce verset : "Le temps passe et nos coeurs se durcissent comme les coeurs de ceux qui étaient là avant nous." Puis ils dirent : "Avant, nous récitions une sourate de même taille et même rigueur que la sourate al bara (sourate 9) mais malheureusement, nous l'avons oubliée et tout ce dont nous avons mémoire c'est ce verset qui dit "si les fils d'Adam avaient deux rivières d'argent, ils en chercheraient une troisième car rien ne peut combler leur soif de richesses, hormis la terre (la mort)". Et nous récitions aussi une autre sourate comparable à l'une des musabbihat, mais nous l'avons aussi oubliée, à l'exception de ce verset : "Ô les croyants, pourquoi dites vous ce que vous ne faites pas ? Cela sera inscrit sur vos cous comme attestation (contre vous) et vous serez interrogés le Jour de la Résurrection." (source)


Le Coran d'Othman.

#80 - Le verset de la lapidation est-il dans le livre d'Allah ?

'Abdullah bin 'Abbas rapporte que Omar bin Khattab s'assit sur le siège du Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) et dit : "Allah a envoyé Muhammad (que la paix soit sur lui) avec la vérité et Il lui a révélé le Livre (le Coran) et le verset sur la lapidation qui en faisait partie lui a aussi été révélé. Nous l'avons récité, retenu et compris. Le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) a fait appliquer la lapidation à mort (comme punition de l'adultère) et après lui, nous avons aussi appliqué la lapidation. J'ai bien peur qu'avec le temps, les gens (oublient et) disent : Nous ne trouvons pas la peine de la lapidation dans le Livre d'Allah, et ainsi s'égarent et abandonnent ce châtiment prescrit par Allah. La lapidation est la peine prévue dans le Livre d'Allah pour les hommes et femmes mariés qui commettent un adultère, quand la preuve est établie, ou s'il y a une grossesse, ou un aveu." (source)


Un véritable casse-tête, car ce hadith est parfaitement authentique, pourtant le verset sur la lapidation n'est pas dans le Coran.

#79 - Omar à l'origine de certains versets.

Aïsha rapporte que la nuit, les épouses du prophète avaient l'habitude d'aller à Al-Manasi, un vaste endroit (près de Baqia à Medine) pour satisfaire leurs besoins naturels. Omar disait au prophète : "Fais que tes femmes soient voilées", mais Muhammad n'écoutait pas. Une nuit, Saouda bint Zama - une des femmes du prophète - sortit au moment d'isha (avant minuit) et c'était une femme de grande taille. Omar s'adressa à elle et lui dit : "Je t'ai reconnue, Ô Saouda." Il dit cela car il désirait ardemment que les versets sur le Hidjab (le voile) soient révélés. Alors Allah révéla les versets du Hidjab. (source)

Omar rapporte avoir dit : "Ô Apôtre d'Allah ! De bonnes et de mauvaises personnes entrent chez toi, je te suggère d'ordonner aux mères des croyants (les femmes du prophète) de porter le voile." Alors Allah révéla les versets sur le voile. (source)

#78 - Abu Bakar invente des versets ?

(...) Abu Salama rapporte de Ibn Abbas l'histoire suivante : Abu Bakar sortit alors qu'Omar s'adressait au peuple. Abu Bakar lui dit de s'asseoir mais Omar refusa. Abu Bakar lui répéta alors de s'asseoir mais Omar refusa à nouveau. Alors Abu Bakar récita le tashahud (i.e. seul Dieu doit être adoré et Muhammad est son Prophète) et les regards se portèrent sur Abu Bakar et délaissèrent Omar. Abu Bakar dit : "Ceux qui parmi vous adorent Muhammad, qu'ils sachent que Muhammad est mort, mais ceux qui adorent Allah, qu'ils sachent qu'Allah est vivant et ne mourra jamais. Dieu a dit : "Muhammad n'est qu'un messager, et beaucoup de messagers sont passé avant lui..." (3.144) Le rapporteur ajouta : "Par Allah, c'est comme si le peuple n'avait jamais su qu'Allah avait révélé ce verset avant qu'Abu Bakar le recite, et ensuite, quiconque l'entendait commençait à le réciter." (source)


Abu Bakar, premier calife.

#77 - La nourriture des djinns.

Abdullah ibn Mas'ud rapporte qu'une délégation de djinns vint voir le Prophète (que la paix soit sur lui) et dit : "Ô Mohamed, interdis à ta communauté de s'essuyer avec un os, un excrément ou du charbon (après avoir assouvi un besoin naturel), car c'est la nourriture qui nous a été donnée par Allah." Alors le Prophète (que la paix soit sur lui) leur interdit de faire cela. (source)


Photo présentée par divers sites musulmans comme étant celle d'un djinn.

#76 - L'esclave doit fidélité à son maître.

Il est rapporté sur l'autorité de Jarir que le Saint Prophète a dit : "L'esclave qui fuit son maître commet un acte d'infidélité aussi longtemps qu'il ne retourne pas à lui." Mansur a ajouté : "Par Dieu, ce hadith provient bien de l'Apôtre (que la paix soit sur lui), mais je ne tiens pas à ce qu'il soit rapporté sous mon autorité ici à Bassorah." (source)

#75 - Superstition.

Abu Huraira rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "Lorsque vous mettez vos chaussures, mettez la chaussure droite en premier ; et lorsque vous enlevez vos chaussures, enlevez la chaussure gauche en premier. La chaussure droite doit être la première à être enfilée, et la dernière à être retirée." (source)

#74 - Le remède à toutes les maladies !

Khalid bin Sad rapporte l'histoire suivante : Nous partîmes en compagnie de Ghalib bin Abjar. Ce dernier tomba malade en route, et quand nous arrivâmes à Médine il était toujours mal en point. Ibn Abi 'Atiq vint le voir et nous dit : "Donnez lui un traitement à base de cumin noir. Prenez cinq ou sept plants et croquez les (mélangez la poudre avec de l'huile) et mettez cette mixture dans ses narines, car 'Aisha m'a dit avoir entendu le Prophète dire : "Ce cumin noir guérit toutes les maladies, excepté As-Sam." Aisha demanda : "Qu'est-ce que As-Sam ?" Il répondit : "La mort." (source)


Cumin noir.

#73 - Les dernières paroles du Prophète.

'Aisha et 'Abdullah bin 'Abbas rapportent qu'aux derniers moments de sa vie, l'Apôtre d'Allah couvrit son visage de sa 'khamisa', puis quand il eut chaud et manqua d'air, il l'ota de son visage et dit : "Qu'Allah maudisse les juifs et les chrétiens ; ils ont construit des lieux de prière sur la tombe de leurs Prophètes." (source)

#72 - Les anges n'aiment ni les chiens ni les images.

Abu Talha rapporte que le Prophète a dit : "Les anges n'entrent pas dans une maison dans laquelle se trouve un chien ou une image." (source)

#71 - Le Prophète a peur des éclipses.

Abu Musa rapporte que lorsque le soleil s'éclipsa, le Prophète se leva effrayé à l'idée que ce soit l'Heure (le Jour du Jugement). Il se rendit à la mosquée et pria en faisant les plus longues prosternations que je l'ais jamais vu faire. Puis il dit : "Ces signes qu'Allah envoie n'arrivent pas à cause de la naissance ou de la mort de quelqu'un, mais par eux Allah effraie Ses adorateurs. Lorsque vous voyez quoi que ce soit de ce genre, allez vous remémorer Allah, invoquez le et demandez lui pardon." (source)

#70 - Une femme répudiée ne peut retourner à son mari avant d'avoir couché avec un autre homme.

'Aisha rapporte que la femme de Rifa'a Al-Qurazi vint voir l'Apôtre d'Allah et dit : "Ô Apôtre d'Allah ! Rifa'a m'a répudiée de manière irrévocable. Après lui, je me suis mariée avec 'Abdur-Rahman bin Az-Zubair Al-Qurazi qui s'avère être impuissant." L'Apôtre d'Allah lui dit : "Peut-être désires-tu retourner avec Rifa'a ? Non (tu ne peux pas) tant que toi et 'Abdur-Rahman n'aurez pas eu de rapport sexuel." (source)

#69 - L'Islam dominera le Monde.

Abu Huraira rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent 'Nul n'a le droit d'être adoré à part Allah'. Et celui qui dit 'Nul n'a le droit d'être adoré à part Allah', sa vie et ses biens seront sauvés par moi dans le cadre de la loi Islamique, et ses comptes seront avec Allah." (source)


"L'Islam dominera le monde".
Manifestants musulmans à Londres.

#68 - Le Prophète oublie les versets qu'il a révélés.

Aisha rapporte qu'une nuit l'Apôtre d'Allah entendit un homme réciter le Coran, et dit : "Qu'Allah le bénisse, car il m'a rappelé tel et tel versets de telle et telle sourates que j'avais oubliés". (source)

#67 - Les rochers appelleront au meurtre des Juifs.

Abu Huraira rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "L'Heure ne viendra pas avant que vous vous battiez contre les Juifs. Un rocher derrière lequel un Juif sera caché dira : 'Ô Musulman ! Un Juif se cache derrière moi, tue-le.'" (source)

#66 - Qui ne dit mot consent.

'Aisha rapporte l'histoire suivante : J'ai demandé au Prophète : "Ô Apôtre d'Allah ! Faut-il demander aux femmes leur consentement pour le mariage ?" Il dit : "Oui." Je dis : "Une vierge, si on le lui demande, se sent honteuse et reste muette." Il dit : "Son silence signifie son consentement." (source)

#65 - Attention à l'eau laissée par une femme.

Hakam ibn Amr rapporte que le Prophète (que la paix soit sur lui) a interdit qu'un homme fasse ses ablutions avec de l'eau laissée par une femme. (source)

#64 - Le Prophète fait lyncher une personne ivre.

'Uqba bin Al-Harith rapporte que An-Nu'man (ou son fils) fut conduit au Prophète pour cause d'ivresse. Alors le Prophète ordonna que tous les hommes présents dans la maison le battent. Et tous se mirent à le battre, et j'étais parmi ceux qui le frappèrent à l'aide de chaussures. (source)

#63 - Le Prophète annule la libération d'un esclave.

Jabir rapporte qu'un homme avait libéré un esclave, et qu'il n'avait pas d'autre propriété. Alors le Prophète annula la libération (et vendit l'esclave pour lui). No'aim bin Al-Nahham lui acheta l'esclave. (source)


Convoi d'esclaves.

#62 - Pleurer un mort fait qu'il sera torturé dans sa tombe !

Ibn 'Umar rapporte de son père que le Prophète a dit : "Le défunt est torturé dans sa tombe à cause des pleurs versés pour lui." (source)

#61 - Des relations sexuelles avec 9 femmes différentes le même soir.

Anas rapporte que le Prophète avait l'habitude de rendre visite (pour des relations sexuelles) à toutes ses femmes la même nuit, et il avait neuf femmes. (source)


Une pillule de Viagra.

#60 - L'épouse du Prophète joue... à la poupée.

'Aisha rapporte l'histoire suivante : J'avais l'habitude de jouer à la poupée en présence du Prophète, et mes amies aussi avaient l'habitude de jouer avec moi. Quand l'Apôtre d'Allah entrait (dans ma demeure) elles se cachaient, mais le Prophète les appelait pour qu'elles reviennent jouer avec moi. (Jouer avec des poupées ou avec des images similaires est interdit, mais ce fut autorisé à 'Aisha à ce moment, car c'était une petite fille qui n'avait pas encore atteint l'âge de la puberté.) (source)

#59 - Pédophilie ?

'Aisha rapporte que le Prophète l'a épousée quand elle avait six ans, et qu'il a consommé le mariage quand elle avait neuf ans. Puis elle est restée avec lui pendant neuf ans (jusqu'à la mort du Prophète). (source)

#58 - Appel au meurtre.

Jabir bin Abdullah rapporte l'histoire suivante : L'Apôtre d'Allah a dit : "Qui veut tuer Ka'b bin Al-Ashraf, il a nui à Allah et à son Apôtre ?" Muhammad bin Maslama (se leva et) dit : "Je vais le tuer." (...) Ils (Muhammad bin Maslama et ses compagnons) vinrent à lui et le tuèrent. Puis ils retournèrent au Prophète pour lui dire. (source)

#57 - Hypocrisie et mensonge.

'Aisha rapporte qu'un homme demanda au Prophète la permission d'entrer. Quand le Prophète le vit, il dit : "Quel frère malfaisant de sa tribu ! Quel fils malfaisant de sa tribu !" Quand l'homme fut assis, le Prophète se comporta avec lui de manière polie, et fut totalement à l'aise avec lui. Une fois cette personne partie, 'Aisha dit (au Prophète) : "Ô Apôtre d'Allah ! Quand tu as vu cet homme, tu as dit ceci et cela sur lui, puis tu t'es comporté de manière polie avec lui, et tu as apprécié sa compagnie ?" L'Apôtre d'Allah dit : "Ô 'Aisha ! M'as tu déjà vu utiliser un langage grossier ? (Souviens-toi) que les pires personnes à la vue d'Allah le Jour de la Résurrection seront celles que les gens laissent (tranquilles) alors qu'elles font de mauvaises (actions)." (source)

#56 - L'Islam ou la bourse.

Il a été rapporté de Sulaiman ibn Buraid de la part de son père que lorsque le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) plaçait quelqu'un à la tête d'une armée ou d'un détachement, il l'exhortait à craindre Allah et à être bon avec les Musulmans qui étaient avec lui. Le Prophète disait : "Combattez au nom d'Allah et dans le chemin d'Allah. Combattez contre ceux qui ne croient pas en Allah. Faites la Guerre Sainte, et ne détournez pas le butin ; ne renoncez pas à votre engagement ; et ne mutilez pas les cadavres ; ne tuez pas les enfants. Quand vous rencontrez vos ennemis polythéistes, donnez leur le choix entre trois possibilités. S'ils acceptent n'importe laquelle de celles-ci, acceptez vous aussi et abstenez vous de leur faire du mal. Invitez les (à se convertir) à l'Islam ; s'ils répondent favorablement, acceptez et cessez de les combattre. Sinon invitez les à migrer hors de leurs terres vers la terre de Muhajirs, et informez les que s'ils font ainsi, ils auront tous les privilèges et les devoirs du Muhajirs. S'ils refusent de migrer, dites leur qu'ils auront le statut de bédouins et qu'ils seront exposés aux Ordres d'Allah comme les Musulmans, mais qu'ils n'obtiendront aucune part du butin de guerre, sauf s'ils combattent de fait avec les Musulmans (contre les mécréants). S'ils refusent d'embrasser l'Islam, demandez leur la Jizya (taxe pour les non musulmans). S'ils acceptent de payer, acceptez et cessez de les combattre. S'ils refusent de payer l'impôt, cherchez l'aide d'Allah et combattez les.

Lorsque vous assiégez un fort et que les assiégés vous demandent protection au nom d'Allah et Son Prophète, ne leur donnez pas la garantie d'Allah et Son Prophète, mais accordez leur votre propre garantie et celle de vos compagnons car le fait que la sécurité donnée par vous ou vos compagnons soit trahie est un moindre péché par rapport à violer la sécurité accordée au nom d'Allah et Son Prophète. Quand vous assaillez un fort et que les assaillis demandent à sortir conformément à l'Ordre d'Allah, ne les laissez pas sortir conformément à Son Ordre, mais faites le conformément à votre propre ordre, car vous ne savez pas si vous pourrez respecter votre parole envers eux
(source).

#55 - Les pierres saluent le Prophète.

Jabir ibn Samura rapporte que le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) a dit : "Je reconnais la pierre de la Mecque qui avait l'habitude de me saluer avant ma venue comme Prophète, et je reconnais cela même aujourd'hui." (source)


Musulmans touchant la pierre noire de La Mecque.

#54 - Cracher du côté gauche.

Abu Qatada rapporte que le Prophète a dit : "Un bon rêve vient d'Allah, et un mauvais rêve vient de Satan. Quiconque d'entre vous a fait un mauvais rêve, qu'il crache du côté gauche, et demande refuge à Allah contre son mal, car ainsi il ne pourra lui nuire." (source)

#53 - Incantations pendant les rapports sexuels.

Ibn 'Abbas rapporte que le Prophète a dit : "Si l'un d'entre vous lors d'une relation sexuelle avec sa femme dit : 'Au nom d'Allah, Ô Allah ! Protège-nous de Satan et empêche Satan d'approcher de la progéniture que Tu vas nous donner', et si un enfant est engendré (comme résultat de cette relation) alors Satan ne lui nuira pas." (source)

#52 - A propos du lever et du coucher du soleil.

Ibn Umar rapporte que l'Apôtre d'Allah a dit : "Quand un bout du soleil apparait (le matin), ne faites pas de prière jusqu'à ce qu'il se lève complètement, et quand un bout du soleil disparait (le soir) ne faites pas de prière jusqu'à ce qu'il se couche complètement. Ne cherchez pas à prier au lever ou au coucher du soleil car le soleil se lève entre deux côtés de la tête du diable." (source)

#51 - Pas de bague en or.

Abu Huraira rapporte que le Prophète a interdit le port d'une bague en or. (source)

#50 - Les ânes, les femmes et les chiens noirs invalident la prière.

Abu Dharr rapporte que le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) a dit : "Lorsque vous faites la prière, faites en sorte qu'une chose équivalente à l'arrière d'une selle soit devant vous. S'il n'y a rien devant vous d'équivalent à l'arrière d'une selle, votre prière sera annulée si un âne, une femme ou un chien noir passe devant vous." Je dis : "O Abu Dharr, quelle est la caractéristique d'un chien noir qui le distingue d'un choir rouge ou d'un chien jaune ?" Il dit : "O fils de mon frère, j'ai demandé cela au Messager d'Allah (que la paix soit sur lui), et il a dit : 'Le chien noir est un diable.'" (source)



Ahmed a dit...

Votre choix de Hadiths m'amène à me poser la question de savoir si vous avez l'intention de recenser et de rapporter tous les Hadiths "discutables" même si d'autres versions les contredisent (dans ce cas, la tâche serait immense), ou si au contraire vous comptez vous centrer sur ceux dont la validité est unanimement reconnue. Les Hadiths 48, 49 et 50 sont contredits par d'autres versions attribuées au même rapporteur ou par des Hadiths attribués à d'autres rapporteurs sur le même sujet. A l'inverse, l'authenticité du Hadith n°2 (La mouche) par exemple, est inattaquable aux yeux des savants de l'islam. J'ai moi-même recensé pas moins de 37 Hadiths rapportant la même chose au sujet du "bain de mouche" (excusez l'expression). Merci de préciser vos intentions, car j'ai l'intention d'apporter ma modeste contribution à votre travail remarquable, si vous le voulez bien. Ahmed


kh@led a dit...

Salam aleikoum,

Le but est simplement de montrer que ces hadiths font du tort à l'Islam. Tant qu'ils seront considérés comme authentiques par la majorité des Musulmans, je pense que la situation actuelle ne changera pas : les non-musulmans auront toujours une certaine méfiance à l'égard de l'Islam et des Musulmans. De l'autre côté, il y aura toujours des extrémistes pour appliquer tel ou tel hadith dans toute sa rigueur.

Je vous concède bien volontiers que certains hadiths en contredisent d'autres. À l'inverse certains hadiths ne souffrent d'aucune contestation possible (du moins du point de vue sunnite). Eh bien pas de problème, nous sommes ici pour parler de tout cela. À vous - si le jugez souhaitable - de préciser quels hadiths posent problème, et quels hadiths sont indiscutables du point de vue de leur authenticité. Vous pouvez vous exprimer librement, et c'est avec plaisir que je lirai vos remarques. Mais comme vous l'avez constaté, je ne compte pas me cantonner uniquement à un certain type de hadiths. Le blog concerne tous les hadiths qui choquent le bon sens, et qui ne sont pas acceptables de nos jours dans une société civilisée.

Kh@led.


Mira1 a dit...

Bonjour,

Je vous remercie pour ce blog.
Je trouve votre objectif tres pertinent.
Qu'un hadith soit discutable, contredit par d'autres importe peu du moment qu'il est consideré authentique.
Même les hadiths sans implication juridique comme celui de la mouche par exemple, ne doivent pas etre negligés quand leur contenu est risible et absurde.
Car ce sont ces hadiths là justement qui otent toute credibilité à la Sunna.
Cette derniere fait beaucoup de tort à l'islam et aux musulmnas. C'est au nom de la Sunna qu'on tue les apostats, qu'on pratique l'excision et la circoncision. La sunna renforce le statut inferieur des femmes et des non musulmans.
La sunna est en realité une calamité .
Personnellement elle a cessé d'etre ma reference depuis longtemps mais je suis stupefaite et atterée de decouvrir l'importance qu'elle a pour les musulmans au point de faire concurrence au Coran. Il est des pays où ils pretent serment sur le recueil de Boukhari.
Renier un hadith soit disant authentique est pour les sunnites une trahison envers la religion.
Je trouve ca tres grave.
Mais avec des hadiths comme ceux listés dans ce blog - au fait, je vous felicite pour ce travail de qualité- donc avec des hadiths aussi farfelus, la sunna perd toute credibilité.
Perso, certains hadiths me paraissent tellement grotesques, que je doute que le prophete ait pu proferé des choses pareilles.
Et enfin, et c'est le plus grave, certains hadiths sont tellement ignomineux que c'est à douter de la mission de Mahomet.
J'espere pour lui que ce ne sont que des racontars.
Mais pour nous aujourd'hui, il est temps de devoiler cette supercherie et de s'en liberer. Et pour celà tous les hadiths sont les bienvenus surtout quand ils nous viennent de Boukhari et Mouslim. Que leur contraire puisse exister n'a aucune importance.

Alors merci.

#49 - Attendre que sa femme soit enceinte pour divorcer.

Ibn 'Umar (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte avoir répudié sa femme alors qu'elle avait ses règles. 'Umar (qu'Allah soit satisfait de lui) fit mention de cela à l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui) qui dit : "Ordonne lui de la reprendre, et de la répudier quand elle sera pure ou enceinte." (source)



Mohammed a dit...

As-Salamu Alaykum !

je viens d'aller sur votre blog et me permsts de répondre à cet article dans lequel vous reprocher le divorce une fois les règles passées ou lorsque la femme est enceinte.
Il est des raisons valables qui poussent à accepter ce propos. En effet, le prophète (PbsL) recommande de ne pas divorcer de sa femme pendant les règles. Vous savez bien que l'homme ne peut cohabiter avec sa femme pendant cette période en raison des commandements faits par Dieu dans le Coran. Puisqu'il n'y a pas de rapports mais qu'ils sont toujours ensemble, cette situation pourrait très bien tourner en faveur du couple. S'il faut attendre la fin des règles, c'est pour éviter de prendre une décision précipitée. Et si la femme est enceinte, il faut que le mari reconnaisse l'enfant. Ceci pourrait très bien être le début d'une nouvelle vie et l'enfant une bonne raison de se réconcilier !

Wassalam et que Dieu vous guide !


kh@led a dit...

Salam aleikoum,

J'aimerais faire une remarque préalable sur ce hadith, et sur le terme de "divorce" que vous employez. Il est plus juste de parler de répudiation dans ce contexte. En effet, dans un divorce, les deux membres du couple sont actifs : l'homme et la femme se séparent. Alors que pour une répudiation, c'est l'homme qui agit, et la femme qui subit. Dans ce hadith, il est clair que c'est de répudiation qu'il est question. La tournure des phrases ne laisse guère de doute à ce sujet. Voilà qui donne déjà une fâcheuse connotation mysogine au hadith. Et c'est sûrement ce qui m'a le plus choqué en le lisant.

On peut effectivement aussi parler du moment de la séparation. Cette histoire de répudiation d'une femme enceinte est évidemment choquante, bien plus qu'une séparation alors que l'épouse est indisposée, car au moins dans ce cas il n'y a pas à la clé un enfant déchiré entre ses deux parents. Quoi qu'il en soit, on ne divorce pas du jour au lendemain, et une période de réflexion de quelques jours (la période des règles) semble bien ridicule en regard de ce que représente un mariage. De plus quid si l'épouse n'est pas indisposée ? Plus de délai d'attente ? Tout cela est insupportable, et réduit la femme à un simple organe sexuel. Il est grand temps de changer d'attitude face à ces hadiths douteux, et de revoir notre façon de les aborder. Sans cela, c'est l'Islam dans sa globalité qui court à sa perte.

#48 - Le Prophète refusait de serrer la main aux femmes.

Malik m'a rapporté de la part de Muhammad ibn al-Munkadir que Umayma bint Ruqayqa a dit : "Je vins voit le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) avec des femmes qui avaient prêté serment de fidélité à l'Islam. (...) Allah et son Messager sont plus cléments envers nous que nous-mêmes. Laisse nous te serrer la main, ô Messager d'Allah ! Le Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) dit : 'Je ne serre pas la main aux femmes. Ceci est valable pour cent femmes comme pour une seule.'" (source)